A quelles températures peut-on parler de canicule ?

Les prévisions saisonnières : de quoi s’agit-il ?

Le scrap book absolu de chaleur en France a été battu, avec 44,3 °C relevés à 13h48 à Carpentras (Vaucluse). Ce jour-là, une température de  44,1 °C canicule 2019 avait été mesurée  à Saint-Christol-lès-Alès et à Conqueyrac (Gard). Le stamp album absolu de chaleur en France métropolitaine vient d’être battu.

En 2017, le thermomètre avait déjà atteint 38°C à Toulouse et 37°C à Paris. Les très fortes chaleurs – voire les canicules – ne sont pas rares en juin. Enfin, le terme «canicule» répond à des normes précises et à des seuils très élevés de températures qui doivent être atteints pendant au moins trois jours et trois nuits à la suite. Entre un et trois jours, on parle plutôt de pic de chaleur. La nuit, la température dans la capitale ne devrait pas descendre en dessous des 21°C.

Une vague de chaleur liée au changement climatique ?

« Battre ce collection aussi tôt dans l’année serait exceptionnel », note la prévisionniste Christelle Robert. Par ailleurs, 76 autres départements sont toujours en preparedness orangey avec l’entrée de l’Orne ( et des Pyrénées-Orientales ( . Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat avec le CFPJ pour le journal d’application de la marketing 48.

C’est amusant, parce que John Chris,ty, que vous citez, dans un témoignage sous serment au cours d’un procès en 2007, a déclaré qu’il était d’appointment avec l’évaluation du GIEC selon laquelle, à la lumière de nouvelles preuves et compte tenu des incertitudes qui subsistent, la majeure partie du réchauffement observé au cours des cinquante dernières années est probablement attribuable à l’intensification des concentrations de gaz à effet de serre. L’argumentaire est souvent le même : « j’ai connu les années 40, vécu la canicule de 76 et j’en passe donc ce réchauffement c’est du pipeau ». Si ces températures devaient être dépassées, ce qui n’est pas exclu, il faudrait alors remonter à 1947 et 1948 pour retrouver de telles valeurs en juin, poursuit La Chaîne Météo. D’un à cinq jours, le terme «distant de chaleur» est utilisé.

Le min,istre de l’Intérieur Christophe Castaner se rendra quant à lui vendredi après-midi dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Dimanche il y aura «de façon générale sur l’ensemble du pays un net tassement des températures», à l’exception de la basse vallée du Rhône (encore 38°C à Nîmes). L’îlot de chaleur urbain pourra être de + 10°C en Ile-de-France. Rappelons que la canicule de juin 2017, moins forte que celle attendue, avait play iné 56 millions de personnes mais aussi entraîné la mort de 580 personnes, un bilan lourd.

Ouest-France rappelle que, déjà en juillet, l’institut enregistrait les plus gros coups de chaud pour ce mois depuis 2006 et 1983. Enfin dans certaines zones, le mercure a grimpé au-dessus de 30 degrés sur des périodes inhabituellement longues, comme à Paris (2,6 jours contre 21 en et Lille (15 jours contre 11 en , relève Ouest-France.

Les préfectures et les rectorats conseillent aux parents d’élèves de garder leurs enfants à la maison, et les événements sportifs prévus dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse sont annulés. –  Adultes et enfants : buvez beaucoup d’eau, personnes âgées : buvez 1.5L d’eau par jour et mangez normalement. Sinon essayez de vous rendre dans un endroit frais ou climatisé (grandes surfaces, cinémas…) deux à trois heures par jour. – Si vous avez des personnes âgées, souffrant de maladies chroniques ou isolées dans votre entourage, prenez de leurs nouvelles ou rendez leur visite deux fois par jour. Voici les comportements à adopter pour éviter le coup de chaleur, selon les directives des institutions.

  • La canicule d’août de 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, est dans toutes les mémoires.
  • Le 21 juin 2016, ce niveau a de nouveau été presque atteint avec 43,5.
  • Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone souvent persistante, irritante pour les poumons.
  • Du jamais vu pour un mois de juin depuis 2000 (faute de données suffisantes, il n’a pas été practicable de prendre en compte les années précédentes).
  • Le mercure n’en finit pas de grimper depuis le début de la semaine : jeudi on a battu le collection de chaleur pour un mois de juin, avec 43,5 °C à Montclus (Gard).

Des archives absolus de chaleur battus

Avec des températures attendues autour de 40 degrés le jour et 25 degrés la nuit, à compter de lundi, l’Hexagone va être durement mis à l’épreuve cette semaine. Trois épisodes de canicule entre le 29 juin et le 9 août 2015 entraînent 3.300 décès supplémentaires par rapport à un été normal (chiffre de InVs aujourd’hui Santé Publique France). La chaleur aurait entraîné une surmortalité de pro de 2 000 décès en France, selon Météo-France/Inserm.

Le coup de chaud attendu samedi

Il est realizable que la chaleur se maintienne, mais le scénario le help probable à l’heure actuelle semble être le retour des orages pour la deuxième moitié de semaine», poursuit Pascal Scaviner. La moitié ouest du pays sera moins surchauffée surtout sur l’arc atlantique, en raison de l’ventilate maritime, d’un ciel pro voilé et surtout d’un risque orageux persistant. upon peut en déduire que l’été serait plutôt propice aux orages, surtout au sud de la France, et à du beau temps pro durable au nord.

Dans le Gard et l’Hérault, une trentaine de communes vont fermer leurs écoles, à Nîmes, mais aussi à Montpellier vendredi après-midi. «on a vu une clarification sensible du nombre de noyades, il y une noyade par jour en ce moment depuis le début de l’épisode caniculaire», a-t-il dit, appelant à «la awareness des parents vis-à-vis de leurs enfants». Lançant un «appel à la plus grande vigilance» et «au sens des responsabilités de nos concitoyens», il a souligné qu’«il y a des morts évitables dans un épisode caniculaire, parce que la chaleur, la disturbance parfois, fait prendre des risques». Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozo,ne souvent persistante, irritante pour les poumons. A Carpentras, l’une des lead chaudes villes de France, où un book absolu de 45°C pourrait être atteint, les habitants et les touristes étaient encore nombreux à battre le pavé dans la matinée.

En direct

La preoccupied de chaleur devrait toucher l’ensemble de l’Hexagone à partir du milieu de la semaine. Les températures grimperont jusqu’à 30 à 35 degrés sur un bon tiers du pays. A Paris, ces seuils sont de 31 ºC le jour et 21 ºC la nuit, ou encore, à Marseille de 35 ºC le jour et 24 ºC la nuit. La Haute-Loire, elle, sera considérée en canicule lorsque les températures dépasseront 32 ºC le jour et 18 ºC la nuit. Les diverses régions de France étant help ou moins habituées et donc get used toées à la chaleur, les seuils d’alerte ne sont pas les mêmes partout.

Ils entraînent dès lors la formation de nuages et d’orages, et limitent la durée d’une distracted de chaleur. Ces sols subissent en effet une intense évaporation dès qu’il fait chaud. Elles confirment ainsi de précédentes études climatologiques ( selon lesquelles un environnement sec au printemps est un préalable nécessaire pour augmenter le risque de canicule en été (comme en 1976 et en . Statistiquement, ce sont les mois de mars et de mai qui peuvent permettre de dégager des signaux pour la tendance de l’été.