Météo France prévoit une « risque de canicule élevé » à partir de lundi

L’appellation « jours de canicule » a fini par désigner les fortes chaleurs estivales. Apparu vers 1500, le mot canicule vient de l’italien canicula, qui signifie petite chienne (du latin canis, chien). Des jours de fortes chaleurs peuvent survenir en dehors de cette période mais ces journées chaudes ne méritent que très rarement le qualificatif de « canicule ». Comme le grand froid, la canicule représente un misfortune pour la santé. Dans le cadre de la watchfulness météorologique, upon tient en effet compte du caractère exceptionnel des températures nocturnes.

Les Marseillais «sont très surpris, ils ont l’impression de tomber du placard», alors que la circulation différenciée n’a été annoncée que la veille, constate Rémy Bissonnier, capitaine de police présent sur les lieux du contrôle, pour qui «le jour J environnemental à Marseille, c’est aujourd’hui». Jeudi, la circulation différenciée était reconduite ,à Paris et à Lyon, et a été mise en place à Marseille, une première, et à Strasbourg. canicule 2017 Elle a appelé ceux qui sont «dans le déni de cette chaleur extrême» à éviter des «comportements à risque» comme «faire du jogging entre midi et 14H00», «laisser les enfants dans la voiture pour une course rapide» ou «sans casquette en plein air». Samedi, les régions au Nord de la Seine pourraient vivre leur journée la improvement chaude de l’épisode avec entre 38 à 39°C sur Paris et 34° à Lille, pour l’instant épargné.

Vagues de chaleur précoces

Effectivement, c’est un phénomène très précoce, c’est la première fois qu’upon observe une canicule aussi intense et aussi tôt dans l’année, c’est vraiment du jamais vu ! Ce sont des valeurs que nous n’avons jamais observées au mois de juin, et parfois même des valeurs jamais observées depuis le début des mesures dans certaines stations. Commencé il y a un an, le « Central Park » devait initialement s’achever en ce mois de juin, il ne faudrait pas qu’il prenne encore du retard. Mais le temps presse, le chantier doit être terminé pour la fin du mois d’août. C’est la fin d’une semaine de travail qui a été particulièrement pénible à Reims sur le chantier des promenades.

Les travailleurs turn à la canicule

Vendredi, la chaleur va encore s’intensifier dans le sud-est du pays pour atteindre son paroxysme. Une pointe à 40,5°C a été enregistrée ce jeudi à La Rochelle, un sticker album absolu. Le précédent cassette de chaleur datait du 4 août 2003 (39,4° C). Dans son bulletin de suivi, Météo-France donne des consignes pour les cas de preparedness rouge, rappelant que « chacun d’entre nous est menacé, même les sujets en bonne santé ».

2018 : 1 500 morts

François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, réagit sur franceinfo vendredi à la vidéo tournée mercredi à l’Assemblée nationale par le député François Ruffin, dans laquelle ce dernier fustige les ministres venus en voiture en pleine canicule. À Nîmes, dans le Gard placé en alerte rouge, la ministre de la Santé a rendu visite aux urgences.

  • En 1911, les Français vivent deux mois et demi d’extrême sécheresse et de températures anormalement élevées.
  • Des archives sont enregistrés à Toulouse, Bordeaux, Limoges et Montauban, avec improvement de 40 degrés le 4 août.
  • Pour la première fois depuis la création de l’alerte canicule en 2004, Météo France avait placé quatre départements en « vigilance rouge » pour les journées de vendredi et samedi : l’Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.
  • Retrouvez toutes les informations sur les risques de canicule en France.
  • La journée de dimanche sera similaire, il faudra attendre lundi 1er juillet pour voir les températures baisser.
  • Dès lundi, des messages de prévention seront diffusés à la radio et  la télévision, et la plateforme d’information « Canicule info further » sera accessible au 0800 06 66 66 (numéro vert) pour des recommandations sur les conduites à tenir.

16:48 – Comment rafraîchir sa maison ce week-end ?

Le corps n’a alors pas assez d’eau pour transpirer et maintenir sa température. En cas de forte chaleur, le corps transpire trop et le heap d’eau s’épuise rapidement. À partir de 65 ans, le corps ne transpire pas assez pour pouvoir maintenir sa température. Les personnes en bonne santé (notamment les sportifs et travailleurs manuels exposés à la chaleur) ne sont cependant pas à l’abri si elles ne respectent pas quelques précautions élémentaires. Des épisodes d’intensité modérée en 1947 (du 14 au 20 août), 1952, 1957, 1975, 1976, 1990, 1994, 1998 et 2005.

Jeudi et vendredi, le littoral aura encore droit à ce flux de nord-est qui rafraîchit l’air. Sur les deux tiers sud de la France, les températures pourront être encore plus élevées que la veille. L’alerte s’étend à nouveau vers le Sud et vers l’Ouest du pays, n’épargnant que les côtes de la Manche et de la mer du Nord, et quelques zones du Sud-Ouest. 07h18: La journée de jeudi sera particulièrement chaude avec des températures qui pourraient atteindre localement les 41 à 42°C à l’ombre.

14:48 – Dération en week-end ? Prenez vos précautions sur la route

Vendredi après-midi, sur le Gard, le Vaucluse, l’Hérault et le nord des Bouches-du-Rhône, Météo-France prévoit des températures atteignant fréquemment « 42 à 45 degrés et des archives absolus de températures maximales pourraient être battus ». L’alerte rouge « canicule », créée en 2004 par Météo-France après la canicule de 2003, est déclenchée pour la première fois, a expliqué à l’AFP un porte-parole de Météo-France.

L’Accord de Paris de 2015 sur le climat prévoit de limiter l’élévation de la température moyenne de la wantète bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, voire à 1,5°C, pour en limiter les conséquences (canicule, sécheresse, ouragans, hausse des océans…). Par rapport à la canicule d’août 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, la végétation, des sols encore relativement humides et la mer fraîche pourraient toutefois jouer un rôle atténuateur.

Comme l’écrit MétéoFrance : « Si au cours du XXe siècle, la température moyenne a combineé en France de 0,1 °C par décennie, cette tendance s’est récemment accélérée. Autant la la 1ère forme me parait passable, même si elle peine à rendre compte des mesures, autant la seconde conduit ses partisans à nier la réalité, en particulier à se saisir du moindre photograph album de température passé pour le brandir comme un contre-exemple qui mettrait à bas le réchauffement tout entier. L’argumentaire est souvent le même : « j’ai connu les années 40, vécu la canicule de 76 et j’en passe donc ce réchauffement c’est du pipeau ». Si ces températures devaient être dépassées, ce qui n’est pas exclu, il faudrait alors remonter à 1947 et 1948 pour retrouver de telles valeurs en juin, poursuit La Chaîne Météo. D’un à cinq jours, le terme «absentminded de chaleur» est utilisé.

La statistique permet une certaine détermination du risque de canicule estivale. Néanmoins, la prévision du risque de canicule estivale repose sur des indicateurs que l’upon peut analyser dès le printemps. L’été 2014 fut lui, le dernier été maussade qu’ait connu la France depuis ces dernières années exceptionnelles. Les records et les statistiques nous indiquent une enlargement du nombre d’étés très chauds en France métropolitaine depuis la décennie 2000, avec des cycles d’une durée de 3 à 4 ans.