Canicule. Suivez l’évolution de la preoccupied de chaleur sur la France [Carte animée]

Les prévisions saisonnières : de quoi s’agit-il ?

J’ai toujours l’impression qu’on sélectionne les épisodes météo : quand c’est chaud ou caniculaire, c’est significatif, mais quand c’est frais ou froid, ce n’est pas significatif. Chez moi avec 60-70% canicule comment rafraichir maison d’humidité, mauvaise évaporation et après 37′ upon a une intensification de 0,7° de température corporelle, c’est l’alarme, à 1-1,5° le coup de chaud est doable avec sa mortalité de 30 à 50%.

D’un announce de sud-est, upon passera un freshen d’ouest qui ramènera à nouveau de la fraîcheur. C’est samedi que le coup de chaud est attendu sur la côte. Jeudi et vendredi, le littoral aura encore droit à ce flux de nord-est qui rafraîchit l’freshen. Le précédent compilation pour juin c’était en 1986 avec 36,9° le 27 juin.

Une preoccupied de chaleur liée au changement climatique ?

« Battre ce collection aussi tôt dans l’année serait exceptionnel », note la prévisionniste Christelle Robert. Par ailleurs, 76 autres départements sont toujours en watchfulness yellowish-brown avec l’entrée de l’Orne ( et des Pyrénées-Orientales ( . Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat avec le CFPJ pour le journal d’application de la promotion 48.

Et pourtant, la canicule à venir devrait être encore lead oppressante : « La température la gain élevée et la gain fiable enregistrée à cette période est de 41,5 °C le 21 juin 2003 à Lézignan-Corbières dans l’Aude, explique Étienne Kapikian, prévisionniste à Météo-France sur le site Weather Underground. Les départements concernés par cette attentiveness rouge canicule sont les Bouches-du-Rhône, le Gard, l’Hérault et le Vaucluse.

Les températures seront similaires vendredi 28 juin 2019 à celles de jeudi. Météo France prévoit déjà entre 26 et 31°C dans la matinée.

Météo France place en watchfulness rouge canicule le Gard, le Vaucluse, l’Hérault et les Bouches-du-Rhône, tandis qu’un scrap book est enregistré dans le Gard. Le record absolu de température en France a été battu vendredi, avec 44,3 degrés relevés à 13h48 à Carpentras, dans le Vaucluse, un des quatre départements en awareness canicule rouge, a indiqué Météo-France. Un mercure qui n’en fini pas de grimper depuis le début de la semaine: ce jeudi, « on pourrait rebattre le CD national (de la température moyenne, ndlr) pour un mois de juin, déjà battu » mercredi, selon Météo-France.

Depuis la grande canicule de 2003 qui a touché toute l’Europe et qui aurait causé le décès de près de 15 000 personnes sur le seul territoire français, les pouvoirs publics ont repris le dossier en main afin d’être mieux préparés à ce genre d’événement météorologique. Le CD de Carpentras pourrait être battu dans la journée dans d’autres communes. 44,1 °C avaient alors été mesurés à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac (Gard). Avec le réchauffement climatique, les scientifiques anticipent des vagues de chaleur deux à trois fois benefit nombreuses d’ici au milieu du siècle.

  • La canicule d’août de 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, est dans toutes les mémoires.
  • Le 21 juin 2016, ce niveau a de nouveau été presque atteint avec 43,5.
  • Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone souvent persistante, irritante pour les poumons.
  • Du jamais vu pour un mois de juin depuis 2000 (faute de données suffisantes, il n’a pas été attainable de prendre en compte les années précédentes).
  • Le mercure n’en finit pas de grimper depuis le début de la semaine : jeudi upon a battu le compilation de chaleur pour un mois de juin, avec 43,5 °C à Montclus (Gard).

Des archives absolus de chaleur battus

Météo-France rappelle les symptômes d’un coup de chaleur: « une fièvre supérieure à 40°C, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une somnolence, une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance ». La awareness rouge signifie que « chacun d’entre nous est menacé, même les sujets en bonne santé », prévient Météo France. Un épisode de canicule de niveau yellowish-brown a débuté ce lundi 24 juin 2019 selon Météo France. Depuis fin juin, les températures sont restées élevées sur l’ensemble du pays, souligne Météo-France, notamment sur la moitié nord où elles ont été en moyenne 2 à 4 degrés au-dessus des valeurs de saison. Ainsi, Météo France estime que la canicule sera avérée dans les Deux-Sèvres lorsque des températures minimales de 35 ºC le jour et 20 ºC la nuit seront observées.

Le coup de chaud attendu samedi

L’auteur de ce tweet, Ruben Hallali, est docteur en météorologie à l’université Paris-Saclay. Un i,nternaute a proclaimé sur Twitter une carte des prévisions météo de l’épisode caniculaire à venir. Il faudra attendre la journée de dimanche pour que de l’freshen benefit tempéré arrive par le nord-ouest de la France.

Fin juin 2019, une goutte froide positionnée au large de la péninsule ibérique se retrouve piégée au cœur d’une barrière anticyclonique. D’autres canicules historiques ont lieu par le passé comme en 1911 où une bonne partie de l’Europe a été touchée par une inattentive de chaleur « meurtrière ». Il est donc très probable que cette inattentive de chaleur à venir soit au minimum proche de 2003 au niveau de l’intensité. Lorsque les températures sont anormalement élevées pendant plusieurs jours consécutifs, upon évoque le terme de distracted de chaleur (cela dépend du climat, des activités et des dispositifs mis en place dans la région en Ask). Près de la Manche et des frontières du Nord, les maximales s’échelonneront entre 25 et 33 degrés.

En direct

on parle d’une inattentive de chaleur importante pour la saison mais aussi dans l’absolu. Sur son application internet Windy.com, qui s’appuie sur des données satellitaires dont celles du centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, propose de suivre l’arrivée de la preoccupied de chaleur en temps réel.

Et le pire est à venir avec le pic de la canicule ce jeudi. Avec un peu de retard par rapport au reste de la France, la canicule est bien arrivée sur Nantes et la Loire-Atlantique. La attentiveness rouge entraîne aussi une série de mesures sur les routes des quatre départements concernés. Dans le sud, la température des rails pourrait dépasser ponctuellement les 60°C et occasionner des retards importants.