45,1 °C ! Villevieille explos,e le thermomètre avec un nouveau LP en France

Les élèves qui ne pourront pas passer le brevet début juillet, descriptioné pour cause de canicule, pourront le faire en septembre. L’épisode caniculaire va s’intensifier dès jeudi, avant de s’estomper en début de semaine prochaine. Des mesures exceptionnelles sont mises en place ce vendredi dans les Bouches-du-Rhône, le Gard, l’Hérault et le Vaucluse.

N’oubliez pas non improvement la plate-forme téléphonique Canicule Info promote au 0821 22 23 00 (Numéro vert). La brochure Canicule : 5 conseils pour prévenir les risques et le dépliant Canicule : Santé en difficulty peuvent être téléchargés (au format pdf) sur le site de l’INPES. « Fortes chaleurs prévenir les risques target canicule sanitaires chez la personne âgée », mars 2015, Santé Publique France (accessible en ligne). « Les recommandations canicule », 2009, Ministère des Solidarités et de la Santé (accessible en ligne). Dossier « Canicule et fortes chaleurs », 2018, Ministère des Solidarités et de la Santé (accessible en ligne).

Vagues de chaleur précoces

Canicule extrême : canicule exceptionnelle par sa durée, son intensité, son étendue géographique, à fort impact sanitaire, avec apparition d’effets collatéraux ; elle est associée au niveau, de preparedness météorologique rouge. « Elles ont en revanche été déficitaires des côtes normandes aux frontières du Nord et du Nord-Est ainsi que sur le centre du pays », mais, conclut Météo-France, « en moyenne, sur la France et sur la saison, la pluviométrie est à ce jour légèrement déficitaire ». Une preparedness yellowish-brown pour canicule a été lancée sur 53 départements, dont tous ceux des régions Ile-de-France, Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté et middle-Val-de-Loire. A 15 heures ce mardi, les températures observées sont de 33°C à Strasbourg et de 32°C degrés à Paris, selon Météo France. L’Hexagone va fonctionner au ralenti, jeudi et vendredi, en plein pic de canicule.

Les travailleurs tilt à la canicule

Elle est cependant « conforme aux scénarios climatiques qui prévoient des épisodes de chaleur improvement fréquents et gain intenses ». En revanche, une note de l’Organisation mondiale de la santé (OMS, dépendante de l’ONU) a jugé « prématuré d’attribuer cette absentminded de chaleur anormalement précoce au réchauffement climatique ».

2018 : 1 500 morts

La ministre se rend à la mi-journée dans le Gard, où la preparedness rouge canicule a été déclenchée. Ce vendredi, 4 départements sont toujours en awareness rouge canicule : l’Hérault ( , le Gard ( , le Vaucluse ( et les Bouches-du-Rhône ( . Par ailleurs, 76 départements restent placés en attentiveness tawny canicule par Météo France.

  • En 1911, les Français vivent deux mois et demi d’extrême sécheresse et de températures anormalement élevées.
  • Des history sont enregistrés à Toulouse, Bordeaux, Limoges et Montauban, avec improvement de 40 degrés le 4 août.
  • Pour la première fois depuis la création de l’alerte canicule en 2004, Météo France avait placé quatre départements en « vigilance rouge » pour les journées de vendredi et samedi : l’Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.
  • Retrouvez toutes les informations sur les risques de canicule en France.
  • La journée de dimanche sera similaire, il faudra attendre lundi 1er juillet pour voir les températures baisser.
  • Dès lundi, des messages de prévention seront diffusés à la radio et  la télévision, et la plateforme d’information « Canicule info relieve » sera accessible au 0800 06 66 66 (numéro vert) pour des recommandations sur les conduites à tenir.

16:48 – Comment rafraîchir sa maison ce week-end ?

La chaleur devient beaucoup pro supportable dès dimanche avec 27°C au maximum. Après une baisse des températures vendredi, Toulouse va subir de nouveau de fortes chaleurs samedi.

Le temps dimanche war les mêmes tendances que samedi, et le thermomètre pourra grimper jusqu’à 36°C au milieu de la journée. La nuit de samedi à dimanche sera encore lourde, il fera entre 26°C au début de la nuit à 22°C au lever du jour dimanche 30 juin 2019.

14:48 – Déallocation en week-end ? Prenez vos précautions sur la route

Beaucoup ont déjà été battus ces derniers jours, comme jeudi à Grospierres (Ardèche, 42,3°C), La Rochelle (40,5°C), Rodez (38,9°C), Le Tour (Haute-Savoie, 32,1°C à 1.500m d’altitude), et mercredi à Clermont-Ferrand (40,9°C, du jamais vu depuis l’ouverture de la station en . De nombreux chronicles de températures maximales devraient également être battus vendredi au niveau local. « upon a relevé 45,1°C à 14h59 à Villevieille, commune de l’ouest du Gard, aux portes de l’Hérault », a-t-il ajouté.

Pour les prochains jours, il faudra ouvrir les fenêtre juste avant le levé du soleil (6h , vers 6h10, afin d’aérer l’residence, et surtout rafraichir au lead bas la température intérieure, car, à moins d’avoir une climatisation, c’est le seul moyen (avec la VMC) de pouvoir avoir un intérieur avec une température pas trop élevée pendant la journée, et surtout en soirée, après la journée de travail. Sur les sites qui prônent l’idée d’un grand refroidissement, tous les phénomènes météo allant dans le sens inverse ont été répertoriés jusqu’en début juin.

Comme l’écrit MétéoFrance : « Si au cours du XXe siècle, la température moyenne a enlargeé en France de 0,1 °C par décennie, cette tendance s’est récemment accélérée. Autant la la 1ère forme me parait acceptable, même si elle peine à rendre compte des mesures, autant la seconde conduit ses partisans à nier la réalité, en particulier à se saisir du moindre compilation de température passé pour le brandir comme un contre-exemple qui mettrait à bas le réchauffement tout entier. L’argumentaire est souvent le même : « j’ai connu les années 40, vécu la canicule de 76 et j’en passe donc ce réchauffement c’est du pipeau ». Si ces températures devaient être dépassées, ce qui n’est pas exclu, il faudrait alors remonter à 1947 et 1948 pour retrouver de telles valeurs en juin, poursuit La Chaîne Météo. D’un à cinq jours, le terme «distant de chaleur» est utilisé.

Il s’agit d’informer et de sensibiliser, en amont, les populations sur les conséquences sanitaires d’une canicule et sur les moyens de s’en protéger par le biais de communiqués de presse thématiques diffusés tout au long de l’été. Le PNC prévoit une veille saisonnière étendue du 1er juin au 15 septembre 2019.