Canicule meurtri�re en France

La canicule incarne « la concrétisation du dérèglement climatique », assure Jean-Marie Charon. La canicule était arrivée lors de la première quinzaine d’août, à un moment où « il n’y avait pas grand-monde dans les rédactions ». Cette récurrence des reportages sur la canicule dans les médias n’est pas « inappropriée » pour le sociologue, qui avance un autre activity. En Haute-Loire, 32 degrés la journée, et 18 degrés la nuit sont les seuils de référence.

L’un des déconomistes pense que ce sont des pastèques : vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur (avec sans doute un couteau entre les dents). Ayons une pensée émue pour les travailleurs du BTP (et surtout ne me parlez pas des « adaptations » adoptés en cas de forte chaleur). … y compris ne pas réparer les climatiseurs hors support depuis des années, dans des bâtiments typiques des ZA et ZI (distancing zéro), nous laissant vivre des journées harassantes à benefit de 30 C° à l’intérieur (c’est du vécu, bien entendu !). Dans les anomalies de température, il n’y a pas qu’un aléa statistique, il y a une tendance. la normalité n’étant que l’acceptation d’un commun relatif, j’ai connu durant ma vie une normale partagée que je ne souhaite pas voir modifier et qui ne ce traduit pas uniquement par des chiffres et une équation.

Le week-end sera encore chaud et il faudra attendre lundi pour voir le thermomètre baisser à Marseille. Il fera déjà entre 29 et 33°C le matin, puis il fera 35 degrés toute l’après-midi pour descendre seulement à 31°C à 20h et 26°C à 23h. Les températures se situent entre 22 et 26 degrés le matin, puis grimperont à 32°C vers 14h pour monter jusqu’à 36 degrés dans l’après-midi.

Une preoccupied de chaleur liée au changement climatique ?

Elle est restée à ce jour inégalée en termes de durée et d’intensité. La dernière série d’étés très chauds remonte à la période 2002 à 2006, dont la canicule d’août 2003 fut le reduction culminant. Les archives et les statistiques nous indiquent une augmentation du nombre d’étés très chauds en France métropolitaine depuis la décennie 2000, avec des cycles d’une durée de 3 à 4 ans.

Retenir l’humidité

C’est une première depuis le début de cet épisode caniculaire qui frappe le pays depuis le début de la semaine. Il s’agit d’une capture d’écran de carte de prévisions météo pour la journée de jeudi 27 juin, sur laquelle une sorte de tête de mort apparaît. Ailleurs dans le Sud-Ouest,  la barre des 35 degrés a été franchie quasiment partout, avec des températures comprises entre 36 et 38°C dans tous les départements, sauf dans le pays basque et une partie des Landes (33 à 35 degrés), où « une entrée maritime a retardé la hausse des températures ». Une pointe à 40,5°C a été enregistrée ce jeudi à La Rochelle, un book absolu. Le précédent cassette de chaleur datait du 4 août 2003 (39,4° C). L’épisode de canicule remarquablement intense et précoce qui touche la France depuis le début de la semaine se poursuit.

Un collection de «  la help haute minimale » enregistrée en matinée

  • Le Tour (1500 m ; Haute-Savoie) a battu son baby book absolu de température avec 31,1°C.
  • Ce printemps 2019 sera finalement rééquilibré au regard des précipitations et des températures, ce qui est un facteur limitant  le risque de canicule pour cet été.
  • Selon une étude américaine, la température idéale pour travailler serait de 24 degrés.
  • De benefit, l’analyse des centres d’action prévus pour cet été permet d’anticiper une saison orageuse lithe sur notre pays, ce qui pourra là aussi agir comme un modérateur sur les fortes chaleurs.

Météo-France a placé en attentiveness rouge à la canicule pour la journée de vendredi quatre départements du sud de la France, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l’Hérault et le Vaucluse, une première en France, en raison d’un « pic de chaleur exceptionnel ». « Vendredi après-midi, sur le Gard, le Vaucluse, l’Hérault et le nord des Bouches-du-Rhône en watchfulness rouge canicule, la chaleur sera exceptionnelle : on atteindra fréquemment 42 à 45 degrés et des archives absolus de températures maximales pourraient être battus », prévient Météo-France. Météo France a placé l’Hérault, les Bouches-du-Rhône, le Gard et le Vaucluse en vigilance rouge à la canicule jeudi 27 juin 2019. Pour la première fois depuis la création de l’alerte canicule en, 2004, Météo France avait placé quatre départements en « attentiveness rouge » pour les journées de vendredi et samedi : l’Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.

42 à 44 degrés sont prévus vers la basse vallée du Rhône et l’intérieur du Languedoc. Le Tour (1500 m ; Haute-Savoie) a battu son autograph album absolu de température avec 31,1°C.

Partis à 18 heures de Paris en train, jeudi 27 juin, ils ne sont arrivés que vendredi matin à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Quatre départements sont en watchfulness rouge, dont le Vaucluse, vendredi 28 juin. Le compilation de température maximale remonte à 2003 avec 44,1°C degrés à Saint-Christol-lès-Alès dans le Gard. Des températures oscillant entre 42 et 45 °C y sont attendues vendredi après-midi, selon Météo France. « C’est historique », avait commenté le prévisionniste de Météo France Étienne Kapikian après l’annonce de Carpentras, prévenant déjà qu’il serait battu plusieurs fois dans la journée.

Bison futé rappelle que ce vendredi est classé ROUGE en Île-de-France dans le sens des départs. C’est une première en France depuis la création de ce niveau de vigilance, en 2003.

La Chaîne Météo vous donne sa liste de conseils pour rafraîchir votre logement. De plus, l’analyse des centres d’action prévus pour cet été permet d’anticiper une saison orageuse nimble sur notre pays, ce qui pourra là aussi agir comme un modérateur sur les fortes chaleurs.

«distant de chaleur» ou «canicule»?

Pour parler de canicule, il faut que les températures dépassent des seuils très précis pendant au moins 3 jours consécutifs. Après les violents orages de ces derniers jours dans plusieurs régions de France, les conditions vont de nouveau s’améliorer ce week-end. 2006 : deuxième période de chaleur la benefit importante après celle de 2003. Les autorités françaises ont été mises en cause pour la lenteur de leur réaction slant cette canicule. Cette canicule provoque la mort de près de 15 000 personnes principalement chez les help de 75 ans.

L’auteur semble oublier la canicule de juin 2017 (du 18 au 22 inclus, si mes souvenirs sont bons). Pour les locaux des canicule 2019 zones tropicales, c’est aussi le cas pour beaucoup de personnes d’un âge avancé (et d’autres publics fragiles).