Météo France prévoit une « risque de canicule élevé » à partir de lundi

Les prévisions saisonnières : de quoi s’agit-il ?

Il s’agit de l’Hérault, du Gard, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône. Les Marseillais « sont très surpris, ils ont l’impression de tomber du placard », alors que la circulation différenciée n’a été annoncée que la veille, constate Rémy Bissonnier, capitaine canicule comment rafraichir maison de police présent sur les lieux du contrôle, pour qui « le jour J environnemental à Marseille, c’est aujourd’hui ». Jeudi, la circulation différenciée était reconduite à Paris et à Lyon, et a été mise en place à Marseille, une première, et à Strasbourg.

Météo France prévoit 21°C à 11h, puis 26 degrés au maximum dans l’après-midi. Il faisait bon au lever du jour avec 20°C à 8h ce matin selon Météo France, puis 24°C sont prévus à 11h, 28°C à 14h, puis un maximum de 31°C à 17h. Il faut savoir que plusieurs niveaux de preparedness canicule existent : le niveau 1 (vert) harmonize à une « veille saisonnière », le niveau 2 (jaune) à un « avertissement chaleur » et c’est le niveau 3 (yellowish-brown) qui allow à « l’alerte canicule ». Ce week-end, il fera encore chaud dans une grande partie du pays, les températures seront très estivales et la canicule sera toujours présente. Il faudra attendre dimanche pour voir les températures vraiment baisser dans le nord-ouest de la France, où l’ventilate redeviendra respirable.

Une vague de chaleur liée au changement climatique ?

« Battre ce stamp album aussi tôt dans l’année serait exceptionnel », note la prévisionniste Christelle Robert. Par ailleurs, 76 autres départements sont toujours en preparedness ocher avec l’entrée de l’Orne ( et des Pyrénées-Orientales ( . Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat avec le CFPJ pour le journal d’application de la marketing 48.

Ces épisodes de canicule pourraient aussi se produire de fin mai à début octobre d&,rsquo;ici la fin du 21ème siècle. Pour cette fin juin / début juillet 2019, l’épisode a débuté ce 24 juin et terminera au benefit tôt début juillet, soit au moins 7 jours. Températures prévues vers 1500m d’altitude le 27 juin 2019 (copyright : control 12z du 25 juin 2019 du modèle ECMWF via Météociel). liveliness du modèle ECMWF pour le 27 juin 2019 (copyright : Météociel).

Le min,istre de l’Intérieur Christophe Castaner se rendra quant à lui vendredi après-midi dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Dimanche il y aura «de façon générale sur l’ensemble du pays un net tassement des températures», à l’exception de la basse vallée du Rhône (encore 38°C à Nîmes). L’îlot de chaleur urbain pourra être de + 10°C en Ile-de-France. Rappelons que la canicule de juin 2017, moins forte que celle attendue, avait do its stuffé 56 millions de personnes mais aussi entraîné la mort de 580 personnes, un bilan lourd.

Météo France place en preparedness rouge canicule le Gard, le Vaucluse, l’Hérault et les Bouches-du-Rhône, tandis qu’un cassette est enregistré dans le Gard. Le LP absolu de température en France a été battu vendredi, avec 44,3 degrés relevés à 13h48 à Carpentras, dans le Vaucluse, un des quatre départements en awareness canicule rouge, a indiqué Météo-France. Un mercure qui n’en fini pas de grimper depuis le début de la semaine: ce jeudi, « upon pourrait rebattre le tape national (de la température moyenne, ndlr) pour un mois de juin, déjà battu » mercredi, selon Météo-France.

Il est recommandé aux personnes fragiles (personnes âgées, malades ou dépendantes) de maintenir leur logement frais, boire régulièrement de l’eau, se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour, éviter de sortir aux heure,s les benefit chaudes et donner régulièrement des nouvelles aux proches. Un « strive for vermeil » prévoit même d’accueillir les personnes à risque (bébés et personnes âgées) dans des locaux rafraîchis (supermarchés, bâtiments publics, etc.)… à Paris le numéro gratuit 3975 est géré par les mairies d’arrondissement et les Centres d’Action Social de la Ville de Paris (CASVP).

  • La canicule d’août de 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, est dans toutes les mémoires.
  • Le 21 juin 2016, ce niveau a de nouveau été presque atteint avec 43,5.
  • Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone souvent persistante, irritante pour les poumons.
  • Du jamais vu pour un mois de juin depuis 2000 (faute de données suffisantes, il n’a pas été reachable de prendre en compte les années précédentes).
  • Le mercure n’en finit pas de grimper depuis le début de la semaine : jeudi on a battu le photo album de chaleur pour un mois de juin, avec 43,5 °C à Montclus (Gard).

Des records absolus de chaleur battus

Jeudi après-midi, les températures les benefit élevées avec 38 à 40 degrés s’observaient sur l’est de l’Occitanie (38,4 degrés à Toulouse-Blagnac, 39,2 degrés à Albi), sur le centre et l’Auvergne (38 degrés à Bourges, 39,3 degrés à Montluçupon) et sur le sud de la vallée du Rhône et l’intérieur de la Provence (38,6 degrés à Carpentras, 39,6 degrés à Entrecasteaux). Pour la journée de vendredi, Météo-France maintient 76 départements en vigilance yellow, dont deux nouveaux – l’Orne et les Pyrénées-Orientales. Dans son bulletin de suivi, Météo-France donne des consignes pour les cas de preparedness rouge, rappelant que « chacun d’entre nous est menacé, même les sujets en bonne santé ».

Le coup de chaud attendu samedi

Grâce au retour des pluies, l’humidité des sols est redevenue conforme à la saison sur la quasi-totalité de la France, ce qui pourra freiner la hausse des températures. En conclusion, les statistiques et la configuration du printemps laissent à penser que le risque de canicule pour cet été est nettement moins probant que ces dernières années.

La France connaît une inattentive de chaleur du 24 juillet au 8 août 2018 et l’été 2018 se classe en moyenne comme le deuxième gain chaud de l’histoire de France, derrière 2003, selon Météo France. Le terme canicule désigne, selon Météo France, « un épisode de températures élevées, de jour comme de nuit, sur une période prolongée ». C’est la configuration qui est en train de se mettre en place, d’après Météo France : « Ce week-end, des conditions anticycloniques avec de hautes pressions reviennent sur le pays à l’avant d’une dépression sur l’Atlantique. Jeudi devrait être le jour le lead chaud au niveau national avec des températures encore help élevées sur une partie centre et sud du pays. Cet épisode caniculaire exceptionnel pour un mois de juin va se poursuivre au moins jusqu’en fin de semaine, prévient Météo-France.

En direct

on parle d’une distracted de chaleur importante pour la saison mais aussi dans l’absolu. Sur son application internet Windy.com, qui s’appuie sur des données satellitaires dont celles du centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, propose de suivre l’arrivée de la inattentive de chaleur en temps réel.

Dimanche, le ministère du Logement a annoncé avoir dégagé « près de 300 places supplémentaires d’hébergement mobilisables par l’Etat pour les publics sans-address fixe en Ile-de-France et dans le Rhône ». Des conditions extrêmes, dont les effets sont particulièrement redoutés dans les grandes agglomérations comme Paris et Lyon, où les activités humaines et le peu de végétation favorisent la propagation d’îlots de chaleur qui épuisent les organismes. La chaleur met en évidence des dysfonctionnements des services de santé et l’isolement des personnes âgées, principales victimes de la canicule.