Canicule : quelles précautions en cas de pics de chaleur ?

Quelques semaines de ce temps chaud nous promettent de belles récoltes avec du grain beau, bien nourri, et d’un bon rendement. En juillet 1911, une distracted de chaleur exceptionnelle déferle sur l’Europe, après avoir fait des dizaines de morts aux États-Unis. Des records de température dépassant les 40 °C sont attendus en France. La canicule continue de sévir dans toute l’Europe, en particulier le sud. En Italie, c’est dans le nord-ouest qu’il devrait faire le pro chaud, avec jusqu’à 40° dans le Piémont, ou 39° à Gênes et en Toscane.

Après une brève accalmie fin juillet, le thermomètre s’emballe à nouveau. Au mois d’août à Paris, les températures sont supérieures à 30°C pendant 14 jours consécutifs. Les jours passent et la fournaise ne faiblit pas :  le 22 juillet, la température atteint à Paris canicule comment rafraichir maison 7,6 degrés de lead que la normale ; le 23 juillet, il fait 40 degrés à l’ombre aux quatre coins de la France. «​ La distracted de chaleur passe pour tout de bon sur la France : elle produit un relèvement de température progressif sur l’ouest et le nord de l’Europe.

Vagues de chaleur précoces

Effectivement, c’est un phénomène très précoce, c’est la première fois qu’on observe une canicule aussi intense et aussi tôt dans l’année, c’est vraiment du jamais vu ! Ce sont des valeurs que nous n’avons jamais observées au mois de juin, et parfois même des valeurs jamais observées depuis le début des mesures dans certaines stations. Commencé il y a un an, le « Central Park » devait initialement s’achever en ce mois de juin, il ne faudrait pas qu’il prenne encore du retard. Mais le temps presse, le chantier doit être terminé pour la fin du mois d’août. C’est la fin d’une semaine de travail qui a été particulièrement pénible à Reims sur le chantier des promenades.

Les travailleurs face à la canicule

18h05:  Le wedding album national de chaleur pour un mois de juin a été battu à Saint-Julien-de-Peyrolas, dans le Gard, avec 41,9 °C. Un épisode de canicule de niveau yellowish-brown a débuté ce lundi 24 juin 2019 selon Météo France. À partir de jeudi, c’est toute la moitié sud du pays qui devrait être concernée par les températures caniculaires (entre 35 et 39 degrés) et en fin de semaine, la moitié nord pourrait être touchée à son tour, même si l’incertitude est improvement grande, précise François Gourand. Météo-France a annoncé le placement de six départements en preparedness orange aux orages dans le nord de la France, en raison d’un épisode orageux attendu pour l’après-midi et la soirée de ce vendredi. Après le 28 juillet, alors que les températures baissent, la chaleur se maintient cependant sur certains départements du sud de la France jusqu’à début août.

2018 : 1 500 morts

Le précédent cassette était de 44,1 °C dans le Gard en 2003. « C’est une première en France depuis que l’on fait des mesures de températures (autour du début du 20e siècle). En France, la hausse des températures moyennes est de 1,4°C depuis 1900. Ce coup de chaud est à mettre en lien avec le réchauffement climatique, particulièrement marqué l’été dans l’Hexagone.

  • En 1911, les Français vivent deux mois et demi d’extrême sécheresse et de températures anormalement élevées.
  • Des archives sont enregistrés à Toulouse, Bordeaux, Limoges et Montauban, avec pro de 40 degrés le 4 août.
  • Pour la première fois depuis la création de l’alerte canicule en 2004, Météo France avait placé quatre départements en « vigilance rouge » pour les journées de vendredi et samedi : l’Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.
  • Retrouvez toutes les informations sur les risques de canicule en France.
  • La journée de dimanche sera similaire, il faudra attendre lundi 1er juillet pour voir les températures baisser.
  • Dès lundi, des messages de prévention seront diffusés à la radio et  la télévision, et la plateforme d’information « Canicule info facilitate » sera accessible au 0800 06 66 66 (numéro vert) pour des recommandations sur les conduites à tenir.

16:48 – Comment rafraîchir sa maison ce week-end ?

Le corps n’a alors pas assez d’eau pour transpirer et maintenir sa température. En cas de forte chaleur, le corps transpire trop et le accretion d’eau s’épuise rapidement. À partir de 65 ans, le corps ne transpire pas assez pour pouvoir maintenir sa température. Les personnes en bonne santé (notamment les sportifs et travailleurs manuels exposés à la chaleur) ne sont cependant pas à l’abri si elles ne respectent pas quelques précautions élémentaires. Des épisodes d’intensité modérée en 1947 (du 14 au 20 août), 1952, 1957, 1975, 1976, 1990, 1994, 1998 et 2005.

Exceptionnelle par sa précocité, cette absentminded de chaleur doit s’aggraver jeudi et vendredi, avec des nuits restant très chaudes. Sur une partie du pays, de l’Ile-de-France au Grand-Est et à Rhône-Alpes, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone, irritant pour les poumons.

14:48 – Déshare en week-end ? Prenez vos précautions sur la route

Vendredi après-midi, sur le Gard, le Vaucluse, l’Hérault et le nord des Bouches-du-Rhône, Météo-France prévoit des températures atteignant fréquemment « 42 à 45 degrés et des chronicles absolus de températures maximales pourraient être battus ». L’alerte rouge « canicule », créée en 2004 par Météo-France après la canicule de 2003, est déclenchée pour la première fois, a expliqué à l’AFP un porte-parole de Météo-France.

La plage de Bournemouth, dans le sud de l’Angleterre, était fort populaire vendredi. Le premier décès de cette canicule, un sans-abri de 72 ans, avait été enregistré jeudi à Milan, dans le bord de l’Italie. Pour lui, la couverture de la canicule participe d’une « peur mass », et constitue un « facteur de highlight », accentué par « un manque de recul » : « Il faudrait peut-être que des météorologues, ou des spécialistes du climat viennent nous expliquer : « C’est peut-être gain compliqué que cela, ou cela s’est peut-être déjà passé à une certaine époque » ». La canicule était arrivée lors de la première quinzaine d’août, ,à un mome,nt où « il n’y avait pas grand-monde dans les rédactions ». La canicule serait largement couverte par la presse, car « tout le monde travaille encore en juin », contrairement à 2003.

Comme l’écrit MétéoFrance : « Si au cours du XXe siècle, la température moyenne a counté en France de 0,1 °C par décennie, cette tendance s’est récemment accélérée. Autant la la 1ère forme me parait satisfactory, même si elle peine à rendre compte des mesures, autant la seconde conduit ses partisans à nier la réalité, en particulier à se saisir du moindre collection de température passé pour le brandir comme un contre-exemple qui mettrait à bas le réchauffement tout entier. L’argumentaire est souvent le même : « j’ai connu les années 40, vécu la canicule de 76 et j’en passe donc ce réchauffement c’est du pipeau ». Si ces températures devaient être dépassées, ce qui n’est pas exclu, il faudrait alors remonter à 1947 et 1948 pour retrouver de telles valeurs en juin, poursuit La Chaîne Météo. D’un à cinq jours, le terme «absentminded de chaleur» est utilisé.

Pour en savoir gain sur les vagues de chaleur passées et futures, consultez Climat HD, l’application interactive de Météo-France. Pour en savoir lead sur les  vagues de chaleur passées et futures, consultez Climat HD, l’application interactive de Météo-France. Et en 1947, un épisode de forte chaleur avait débuté le 14 août pour se prolonger jusqu’au 20 du mois. Lorsque le corps ne contrôle gain sa température et qu’elle augmente rapidement, une personne peut être victime d’un « coup de chaleur ». Les climatologues observent un pic de chaleur, correspondant au dépassement d’une température moyenne très élevée sur la France (valeur franchie statistiquement une fois tous les 200 jours).