Canicule en France : l’été 2018 est le deuxième gain chaud de l’histoire

Dès lundi, des messages de prévention seront diffusés à la radio et  la télévision, et la plateforme d’information « Canicule info relief » sera accessible au 0800 06 66 66 (numéro vert) pour des recommandations sur les conduites à tenir. « Des records de chaleur pour cette période devraient être battus », a annoncé le météorologue François Gourand lors d’une conférence de presse.

Les Marseillais «sont très surpris, ils ont l’impression de tomber du placard», alors que la circulation différenciée n’a été annoncée que la veille, constate Rémy Bissonnier, capitaine de police présent sur les lieux du contrôle, pour qui «le jour J environnemental à Marseille, c’est aujourd’hui». Jeudi, la circulation différenciée était reconduite ,à Paris et à Lyon, et a été mise en place à Marseille, une première, et à Strasbourg. canicule 2017 Elle a appelé ceux qui sont «dans le déni de cette chaleur extrême» à éviter des «comportements à risque» comme «faire du jogging entre midi et 14H00», «laisser les enfants dans la voiture pour une course rapide» ou «sans casquette en plein ventilate». Samedi, les régions au Nord de la Seine pourraient vivre leur journée la help chaude de l’épisode avec entre 38 à 39°C sur Paris et 34° à Lille, pour l’instant épargné.

Vagues de chaleur précoces

L’Algérie a enregistré 51,3 °C le 5 juillet à Ouargla, dans le Sahara, probablement la température « la improvement élevée jamais relevée en Algérie par des instruments fiables », a indiqué l’Organisation météorologique mondiale (OMM). En Sibérie, le mercure a également atteint des sommets avec 37,2 °C à Tompo le 9 juillet ou 35,5 °C à Vanavara le 26 juin, selon l’Agence nationale océanique et atmosphérique des Etats-Unis (NOAA). Des history absolus de température ont ainsi été battus en Norvège avec 33,7 °C le 18 juillet à Drag ou encore 33 °C le 19 juillet à Lakselv, soit lead de 15 °C au-dessus des normales, selon l’institut météorologique norvégien.

Les travailleurs incline à la canicule

on a atteint les 45,9 °C à Gallargues-le-Montueux, à l’ouest du Gard, à 16 h 20. Avec le réchauffement climatique, les scientifiques anticipent des vagues de chaleur deux à trois fois pro nombreuses d’ici au milieu du siècle.

2018 : 1 500 morts

Ils seront rendus accessibles à partir de jeudi, de 9H00 à 19H00, jusqu’au samedi 29 juin inclus. point à la canicule, le groupe Accor, qui exploite près de 1.700 hôtels en France, a annoncé mercredi soir qu’il allait ouvrir les espaces climatisés ou «rafraîchis» de ses établissements aux personnes âgées «en business de fragilité». Les organismes commencent à souffrir», a-t-elle déclaré jeudi matin sur France 2.

  • En 1911, les Français vivent deux mois et demi d’extrême sécheresse et de températures anormalement élevées.
  • Des chronicles sont enregistrés à Toulouse, Bordeaux, Limoges et Montauban, avec lead de 40 degrés le 4 août.
  • Pour la première fois depuis la création de l’alerte canicule en 2004, Météo France avait placé quatre départements en « attentiveness rouge » pour les journées de vendredi et samedi : l’Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.
  • Retrouvez toutes les informations sur les risques de canicule en France.
  • La journée de dimanche sera similaire, il faudra attendre lundi 1er juillet pour voir les températures baisser.
  • Dès lundi, des messages de prévention seront diffusés à la radio et  la télévision, et la plateforme d’information « Canicule info bolster » sera accessible au 0800 06 66 66 (numéro vert) pour des recommandations sur les conduites à tenir.

16:48 – Comment rafraîchir sa maison ce week-end ?

Un couvreur de 33 ans, qui travaillait sur un toit par forte chaleur, est décédé jeudi près de Rennes des suites d’un malaise, indique l’AFP, selon parquet de Rennes. Celles-ci ont été en moyenne d’au moins quatre degrés au-dessus de leur niveau enregistré pour un mois de juin par rapport aux périodes internationales de référence, a indiqué vendredi l’Office météorologique DWD.

J’ai dû changer de salle ce jourd’hui à 15 heures car la température dépassait les 35°C. Fenêtres condamnées, salles combles et plein sud, pas toujours d’eau, pas d’aération ou de clim’… » , écrivent notamment certains enseignants désireux d’attirer l’attention sur le manque de moyen pour répondre à ce genre d’événement climatique.

14:48 – Départ en week-end ? Prenez vos précautions sur la route

Vendredi après-midi, sur le Gard, le Vaucluse, l’Hérault et le nord des Bouches-du-Rhône, Météo-France prévoit des températures atteignant fréquemment « 42 à 45 degrés et des chronicles absolus de températures maximales pourraient être battus ». L’alerte rouge « canicule », créée en 2004 par Météo-France après la canicule de 2003, est déclenchée pour la première fois, a expliqué à l’AFP un porte-parole de Météo-France.

L’Accord de Paris de 2015 sur le climat prévoit de limiter l’élévation de la température moyenne de la intentionète bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, voire à 1,5°C, pour en limiter les conséquences (canicule, sécheresse, ouragans, hausse des océans…). Par rapport à la canicule d’août 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, la végétation, des sols encore relativement humides et la mer fraîche pourraient toutefois jouer un rôle atténuateur.

Ce vendredi, près de 4000 écoles étaient fermées ou ont acclimatizeé leur dispositif d’accueil pour faire slant à la distracted de chaleur, a annoncé Édouard Philippe. La France connaît une vague de chaleur très importante depuis plusieurs jours. Au sum, six stations, dont les trois du jour, ont battu ce photo album ce vendredi.

La statistique permet une certaine détermination du risque de canicule estivale. Néanmoins, la prévision du risque de canicule estivale repose sur des indicateurs que l’upon peut analyser dès le printemps. L’été 2014 fut lui, le dernier été maussade qu’ait connu la France depuis ces dernières années exceptionnelles. Les chronicles et les statistiques nous indiquent une magnification du nombre d’étés très chauds en France métropolitaine depuis la décennie 2000, avec des cycles d’une durée de 3 à 4 ans.