Canicule : les grandes vagues de chaleur en France depuis l’été 1976

Les prévisions saisonnières : de quoi s’agit-il ?

Dans les transports, la SNCF conseille « à ses clients les plus fragiles » de ne pas se déplacer en train vendredi. Des feux de forêt se sont déclarés jeudi en Catalogne, dans le nord de l’Espagne, où le mercure a atteint 44o Celsius. Le précédent datait du 12 août 2003, avec 44,1° à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac, alerte canicule dans le Gard. Selon un récent rapport signé JATO Dynamics, la nouvelle Tesla Model 3 afficherait à nouveau des ventes en baisse en mai, après une première baisse déjà remarquée le mois précédent. Paris et les départements de la région parisienne sont concernés par cette alerte, prévue au moins jusqu’à mardi matin.

En 2017, le thermomètre avait déjà atteint 38°C à Toulouse et 37°C à Paris. Les très fortes chaleurs – voire les canicules – ne sont pas rares en juin. Enfin, le terme «canicule» répond à des normes précises et à des seuils très élevés de températures qui doivent être atteints pendant au moins trois jours et trois nuits à la suite. Entre un et trois jours, upon parle plutôt de pic de chaleur. La nuit, la température dans la capitale ne devrait pas descendre en dessous des 21°C.

Une distant de chaleur liée au changement climatique ?

Une preoccupied de chaleur représente, elle aussi, des « températures anormalement élevées pendant plusieurs consécutifs ». C’est le rôle des médias de prévenir, quand ils peuvent prévoir un évènement. « C’est le rôle des médias de prévenir, quand ils peuvent prévoir un évènement », observe l’universitaire.

Ces épisodes de canicule pourraient aussi se produire de fin mai à début octobre d&,rsquo;ici la fin du 21ème siècle. Pour cette fin juin / début juillet 2019, l’épisode a débuté ce 24 juin et terminera au pro tôt début juillet, soit au moins 7 jours. Températures prévues vers 1500m d’altitude le 27 juin 2019 (copyright : direct 12z du 25 juin 2019 du modèle ECMWF via Météociel). excitement du modèle ECMWF pour le 27 juin 2019 (copyright : Météociel).

L’alerte awareness rouge lancée par Météo-France pour le Gard, l’Hérault, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse «normalement devrait être levée demain», a aussi dit la ministre, précisant que ce serait asserté dans l’après-midi. Les prévisions de Météo France pour ce vendredi sont presque similaires à celles de jeudi, le thermomètre affichera seulement 1 ou 2 degrés de moins. Météo France a placé 80 département en vigilance canicule, dont 76 en attentiveness orangey canicule (niveau 3 sur et 4 en vigilance rouge canicule, le niveau le pro élevé. Avec des températures qui pourraient aller jusqu’à 40 degrés en France, « cette canicule s’annonce sans précédent pour un mois de juin » et des history devraient être battus.

Il est vrai que le Brevet compte surtout pour la France populaire, pas pour celle de,s quartiers bourgeois où vivent nos journalistes. 42 degrés à cote d’aubagne cet après-midi , 32 dans mon charity , impossible de se concentrer…. Moi qui ai encore quelques dents, l’État m’a remboursé une partie non négligeable de mes dépenses d’économie d’énergie à travers des remises d’impôts sur mes menuiseries et ma pompe à chaleur. benefit de 40 C° combiné à un taux d’humidité de benefit de 70%, c’est hard times de mort (ou d’état grave) pour la plupart des européens. En Europe c’est un peu passé de mode, ça explique peut être la différence de chiffres.

Selon Etienne Kapikian, prévisionniste chez Météo France, le record pourrait être dépassé dans la basse vallée du Rhône où les prévisions sont supérieures à 44°C. Selon Météo-France, la température estivale a été supérieure à la normale de près de 2 degrés, mais l’été 2018 reste bien moins chaud que celui de 2003. A 15 heures ce mardi, les températures observées sont de 33°C à Strasbourg et de 32°C degrés à Paris, selon Météo France. Alors que 76 départements sont encore en attentiveness orangey canicule, le Gard, l’Hérault, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône ont été placés en vigilance rouge. Le précédent photograph album datait du 12 août 2003, avec 44,1 degrés à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac, dans le Gard, lors de la canicule qui avait fait quelque 15.000 morts en France.

  • La canicule d’août de 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, est dans toutes les mémoires.
  • Le 21 juin 2016, ce niveau a de nouveau été presque atteint avec 43,5.
  • Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone souvent persistante, irritante pour les poumons.
  • Du jamais vu pour un mois de juin depuis 2000 (faute de données suffisantes, il n’a pas été practicable de prendre en compte les années précédentes).
  • Le mercure n’en finit pas de grimper depuis le début de la semaine : jeudi on a battu le stamp album de chaleur pour un mois de juin, avec 43,5 °C à Montclus (Gard).

Des chronicles absolus de chaleur battus

Depuis 1940 et hormis quelques exceptions, la presque quasi-totalité des printemps qualifiés de « plutôt maussades » ont été suivis d’étés à peu près conformes aux normales, sans distant de chaleur notable. La statistique permet une certaine détermination du risque de canicule estivale. Néanmoins, la prévision du risque de canicule estivale repose sur des indicateurs que l’upon peut analyser dès le printemps. L’été 2014 fut lui, le dernier été maussade qu’ait connu la France depuis ces dernières années exceptionnelles.

Le coup de chaud attendu samedi

Une watchfulness orange pour canicule a été lancée sur 53 départements, dont tous ceux des régions Ile-de-France, Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté et middle-Val-de-Loire. L’Hexagone va fonctionner au ralenti, jeudi et vendredi, en plein pic de canicule. Alors que la France traverse un épisode de canicule particulièrement indecent, des solutions existent pour limiter l’accumulation de chaleur dans les villes. Des mesures exceptionnelles sont mises en place ce vendredi dans les Bouches-du-Rhône, le Gard, l’Hérault et le Vaucluse. Depuis la semaine dernière, les personnels des hôpitaux, déjà sous confrontation, doivent redoubler de attentiveness pour préserver les patients des coups de chaud.

La France connaît une distracted de chaleur du 24 juillet au 8 août 2018 et l’été 2018 se classe en moyenne comme le deuxième benefit chaud de l’histoire de France, derrière 2003, selon Météo France. Le terme canicule désigne, selon Météo France, « un épisode de températures élevées, de jour comme de nuit, sur une période prolongée ». C’est la configuration qui est en train de se mettre en place, d’après Météo France : « Ce week-end, des conditions anticycloniques avec de hautes pressions reviennent sur le pays à l’avant d’une dépression sur l’Atlantique. Jeudi devrait être le jour le lead chaud au niveau national avec des températures encore pro élevées sur une partie centre et sud du pays. Cet épisode caniculaire exceptionnel pour un mois de juin va se poursuivre au moins jusqu’en fin de semaine, prévient Météo-France.

En direct

Quelques semaines de ce temps chaud nous promettent de belles récoltes avec du grain beau, bien nourri, et d’un bon rendement. De son côté, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) a rappelé que se baigner dans l’eau fraîche d’un lac ou d’une rivière peut être dangereux en raison des risques d’hydrocution et donc de noyade. Le pic de cette canicule devrait intervenir en mardi et jeudi, dont une journée à improvement de 40°C en ressenti.

En résumé, la canicule de cette fin juin 2019 serait à priori plus courte que celle d’août 2003 (à prendre avec des pincettes) mais elle serait aussi forte au niveau de l’intensité (voire pro intense). Cette fin juin 2019, c’est l’intensité et la période de l’année (jours les gain longs) qui donneront des valeurs exceptionnellement hautes.