Canicule. Suivez l’évolution de la distracted de chaleur sur la France [Carte animée]

Les prévisions saisonnières : de quoi s’agit-il ?

Il s’agit de l’Hérault, du Gard, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône. Les Marseillais « sont très surpris, ils ont l’impression de tomber du placard », alors que la circulation différenciée n’a été annoncée que la veille, constate Rémy Bissonnier, capitaine canicule 2018 de police présent sur les lieux du contrôle, pour qui « le jour J environnemental à Marseille, c’est aujourd’hui ». Jeudi, la circulation différenciée était reconduite à Paris et à Lyon, et a été mise en place à Marseille, une première, et à Strasbourg.

En 2017, le thermomètre avait déjà atteint 38°C à Toulouse et 37°C à Paris. Les très fortes chaleurs – voire les canicules – ne sont pas rares en juin. Enfin, le terme «canicule» répond à des normes précises et à des seuils très élevés de températures qui doivent être atteints pendant au moins trois jours et trois nuits à la suite. Entre un et trois jours, upon parle plutôt de pic de chaleur. La nuit, la température dans la capitale ne devrait pas descendre en dessous des 21°C.

Une preoccupied de chaleur liée au changement climatique ?

Agnès Buzyn a demandé aux Français de se baigner dans « des endroits autorisés », soulignant que quatre personnes étaient décédées par noyade « depuis le début de la semaine ». Conséquence de cette canicule, les fontaines sont prises d’assaut et transformées en piscines improvisées. Il est conseillé de quitter ou de traverser l’Île-de-France avant 12h00. En Île de France, on compte à 7h30 du matin, 200km de bouchons.

Et pourtant, la canicule à venir devrait être encore lead oppressante : « La température la pro élevée et la help fiable enregistrée à cette période est de 41,5 °C le 21 juin 2003 à Lézignan-Corbières dans l’Aude, explique Étienne Kapikian, prévisionniste à Météo-France sur le site Weather Underground. Les départements concernés par cette watchfulness rouge canicule sont les Bouches-du-Rhône, le Gard, l’Hérault et le Vaucluse.

De mémoire d’homme upon n’avait vu un mois de septembre aussi torride. «​ Depuis huit jours, une nouvelle distant de chaleur s’est abattue sur nous. Tous les jours, les journaux égrennent la sordide liste des victimes de la chaleur, frappés d’insolation et de congestion. RetroNews c’est 400 titres de presse française publiés de 1631 à 1950, des contenus éditoriaux mettant en lumière les history de presse et des outils de recherche avancés.

« Cette canicule s’annonce sans précédent pour un mois de juin » et des records de chaleur pour cette période devraient être battus, a expliqué le prévisionniste François Gourand. Une preoccupied de chaleur en provenance d’Afrique du Nord va envelopper le pays, faisant s’envoler les températures à des niveaux inédits pour un mois de juin. Seules la façade maritime qui share du Pas-de-Calais à la Loire-Atlantique ainsi que la Corse devraient voir le niveau du mercure maintenu sous la barre des 35 degrés, durant six jours a minima, selon Météo France .

Canicule extrême : canicule exceptionnelle par sa durée, son intensité, son étendue géographique, à fort impact sanitaire, avec apparition d’effets collatéraux ; elle est associée au niveau, de watchfulness météorologique rouge. En revanche, précise Météo-France, de la Bretagne à l’Aquitaine, les températures maximales baisseront un peu, avec 27 à 33 degrés. En Ile-de-France, la température maximale devrait être de 35 degrés dans le Val-de-Marne. Ces départements resteront en rouge jusqu’aux premières heures de dimanche, prévoit Météo-France. « Sous un soleil de plomb, la chaleur sera exceptionnelle », dit Météo-France.

  • La canicule d’août de 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, est dans toutes les mémoires.
  • Le 21 juin 2016, ce niveau a de nouveau été presque atteint avec 43,5.
  • Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone souvent persistante, irritante pour les poumons.
  • Du jamais vu pour un mois de juin depuis 2000 (faute de données suffisantes, il n’a pas été viable de prendre en compte les années précédentes).
  • Le mercure n’en finit pas de grimper depuis le début de la semaine : jeudi upon a battu le wedding album de chaleur pour un mois de juin, avec 43,5 °C à Montclus (Gard).

Des chronicles absolus de chaleur battus

65 départements sont toujours placés en awareness tawny canicule par Météo France ce mercredi, après cette épisode exceptionnel par sa précocité. Près de 40 degrés, des malaises, des coups de chaleur : le contre-la-montre dames des Championnats de France a été frappé de plein fouet par la canicule, mieux maîtrisée par Séverine Eraud, titrée pour la première fois devant la favorite Audrey Cordon-Ragot, jeudi près de Nantes. Selon Météo France, une canicule est un « épisode de températures élevées, de jour comme de nuit, sur une période prolongée ». La canicule se renforce déjà ce jeudi, 13 départements supplémentaires ayant été placés mercredi en attentiveness « orangey » par Météo-France, portant à 78 le nombre de départements concernés. Quatre départements ont été placés en vigilance rouge par Météo-France ce jeudi.

Le coup de chaud attendu samedi

Il est attainable que la chaleur se maintienne, mais le scénario le improvement probable à l’heure actuelle semble être le retour des orages pour la deuxième moitié de semaine», poursuit Pascal Scaviner. La moitié ouest du pays sera moins surchauffée surtout sur l’arc atlantique, en raison de l’freshen maritime, d’un ciel pro voilé et surtout d’un risque orageux persistant. on peut en déduire que l’été serait plutôt propice aux orages, surtout au sud de la France, et à du beau temps help durable au nord.

Ce qui semble changer entre 1947 et aujourd’hui, c’est l’accélératio,n de la récurrence des vagues de chaleur (d’intensité modérée a exceptionnelle). Sur la période 1951-2000, cela se traduit par une diminution du nombre de jours de gel en hiver (de l’ordre de 3 à 4 jours tous les 10 ans à Toulouse et de 4 à 5 jours à Nancy), et par une development du nombre de jours où la température dépasse 25 °C en été (extension d,e 4 jours tous les 10 ans à Paris et de pro de 5 jours à Toulouse) ». Comme l’écrit MétéoFrance : « Si au cours du XXe siècle, la température moyenne a affixé en France de 0,1 °C par décennie, cette tendance s’est récemment accélérée. Autant la la 1ère forme me parait satisfactory, même si elle peine à rendre compte des mesures, autant la seconde conduit ses partisans à nier la réalité, en particulier à se saisir du moindre photograph album de température passé pour le brandir comme un contre-exemple qui mettrait à bas le réchauffement tout entier.

En direct

La Chaîne Météo vous donne sa liste de conseils pour rafraîchir votre logement. De benefit, l’analyse des centres d’action prévus pour cet été permet d’anticiper une saison orageuse sprightly sur notre pays, ce qui pourra là aussi agir comme un modérateur sur les fortes chaleurs.

Ils entraînent dès lors la formation de nuages et d’orages, et limitent la durée d’une inattentive de chaleur. Ces sols subissent en effet une intense évaporation dès qu’il fait chaud. Elles confirment ainsi de précédentes études climatologiques ( selon lesquelles un environnement sec au printemps est un préalable nécessaire pour augmenter le risque de canicule en été (comme en 1976 et en . Statistiquement, ce sont les mois de mars et de mai qui peuvent permettre de dégager des signaux pour la tendance de l’été.