Métier de comptable : tout savoir en bref

Le rôle du comptable

Le comptable est responsable de la gestion des comptes. Il collecte, coordonne et examine toutes les données comptables. Il effectue également des opérations de clôture et établit la liasse fiscale. Ses compétences lui permettent également d’intervenir dans la comptabilité analytique. C’est un métier spécialisé, voyons quelles sont les conditions requises pour l’exercer et quelles formations sont nécessaires pour y accéder.

Les qualités d’un bon comptable

Le métier de comptable exige de la rigueur car la moindre erreur dans la gestion financière d’une entreprise peut avoir des conséquences importantes. Il doit également avoir une connaissance approfondie du droit et aimer travailler avec les chiffres.

Le comptable doit savoir utiliser les outils informatiques et les logiciels comptables. Il doit être diplomate et pédagogue, et faire preuve d’une exigence professionnelle irréprochable.

Les qualités attendues d’un comptable sont :

  • La curiosité et le désir de connaissances ;
  • L’organisation dans son travail ;
  • La sociabilité ;
  • La capacité à gérer une équipe ;
  • La maîtrise des techniques fiscales et comptables.

Les différentes formations pour devenir comptable

Le métier de comptable ne s’improvise pas. Il existe de nombreuses formations pour accéder à cette profession technique. Que vous ayez un baccalauréat général, technique ou une option économique et sociale, il existe deux types de formations : celles qui durent deux ans après le baccalauréat et celles qui durent trois ans.

Les formations en comptabilité bac +2

Ces formations sont nombreuses. On retrouve notamment :

  • Le BTS en comptabilité et gestion, qui peut être suivi au lycée, dans des écoles privées ou en alternance dans les entreprises ;
  • Le DUT en gestion des entreprises et des administrations, qui se prépare en IUT ;
  • Le DEUST, avec des formations à Toulouse et à Montpellier.

Il est également possible de suivre des formations de comptabilité bac +3 en optant pour la VAE DCG (Diplôme en Comptabilité et Gestion). Cela se fait dans des établissements privés.

Une autre option consiste à choisir une troisième année de licence professionnelle et à opter pour une spécialisation en responsable grands comptes ou assistant de gestion et contrôle financier.

Les formations d’expert en comptabilité

Les études en bac +5

Une fois que vous avez obtenu un bac +2 ou +3, vous pouvez accéder au DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion). Ce diplôme dure deux ans et permet d’acquérir des compétences en audit. Il est possible de suivre cette formation en alternance.

Les études en bac +8

Si vous souhaitez devenir expert-comptable, vous devez suivre cette formation. Il vous faudra obtenir le DEC (Diplôme d’Expertise Comptable). Comment cela se passe-t-il ?

  • Un stage rémunéré de trois ans après l’obtention de votre diplôme ;
  • Un examen de fin de stage composé de trois épreuves, dont deux épreuves écrites sur la révision contractuelle et légale et une épreuve sur la réglementation professionnelle, suivie d’une soutenance de mémoire.

Les entreprises qui recrutent des comptables

Le métier de comptable est essentiel dans toutes les entreprises, qu’il s’agisse d’une société, d’un CE, d’une TPE, d’une PME ou d’une grande entreprise. Cependant, il faut noter que deux types d’entreprises se distinguent dans le secteur du recrutement de comptables :

Les cabinets d’expertise-comptable

Il s’agit de regroupements de plusieurs professionnels de la comptabilité (assistant comptable, comptable, juriste, gestionnaire de paie, expert-comptable). Ils sont responsables de la tenue de la comptabilité des clients de l’entreprise.

Les clients externalisent ainsi la gestion de leur comptabilité vers ces cabinets. Chaque comptable est responsable d’un portefeuille de clients.

Dans les petits cabinets, le comptable est placé sous le contrôle d’un expert-comptable. Dans les grandes structures, il travaille avec le chef de mission.

Les entreprises

Il s’agit d’entreprises qui souhaitent gérer leur propre comptabilité et qui recrutent des comptables pour ce faire.

Dans les PME, le comptable travaille en étroite collaboration avec le chef comptable, qui rend compte à un directeur administratif et financier.

Les missions du comptable

Dans un cabinet d’expertise-comptable, le comptable est responsable de la comptabilité de plusieurs entreprises. Il est chargé de mettre à jour les écritures comptables, de préparer les comptes annuels et de gérer les bulletins de paie.

En entreprise, ses missions dépendent de la taille de la structure. Dans les TPE, il travaille en tant que comptable unique. Dans les grandes entreprises, son métier est plus spécialisé.

Le salaire moyen d’un comptable

Un comptable débutant et sans expérience peut prétendre à un salaire annuel brut compris entre 19 000 et 24 000 euros. Avec de l’expérience, il peut espérer gagner entre 25 000 et 30 000 euros. Cependant, si l’employeur dispose d’un budget plus important et que l’entreprise prospère, il peut rémunérer son comptable plus généreusement.

En tant qu’expert-comptable, il est possible de gagner jusqu’à 25 000 euros pour un débutant et jusqu’à 34 000 euros pour un professionnel confirmé.

Cependant, il est important de noter que le salaire d’un expert-comptable dépend de sa formation, de ses diplômes, de son expérience et de sa capacité à se vendre lors de l’entretien d’embauche.

Les perspectives d’évolution du métier de comptable

Une fois diplômé, le comptable commence en bas de l’échelle et acquiert de l’expérience au fil du temps. Sa carrière est jalonnée de stages et de formations, et il finit par travailler dans une banque, un cabinet d’expertise ou une entreprise.

Un comptable passionné par son métier, compétent et expert attirera l’attention de ses supérieurs, ce qui lui permettra d’assumer des tâches plus responsables et plus importantes.

Lorsqu’il travaille dans une entreprise, il peut évoluer vers le poste de chef comptable. Tout au long de sa carrière, il peut continuer ses études ou suivre une formation plus technique pour progresser. Un comptable peut ainsi aspirer à devenir contrôleur de gestion, expert-comptable ou contrôleur financier. Une fois qu’il a acquis un niveau de connaissance élevé, il peut créer son propre cabinet de conseil ou en intégrer un en tant qu’associé.

Partagez votre avis