» Vers une canicule remarquable en France. Par Johan Lorck

Les prévisions saisonnières : de quoi s’agit-il ?

Le précédent folder de chaleur dans l’Hexagone date du 12 août 2003. Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone souvent persistante, canicule 2017 irritante pour les poumons. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner doit se rendre vendredi après-midi dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a assuré que tout serait mis en oeuvre « pour qu’il n’y ait pas de trous dans les lignes de garde » des urgences hospitalières (où des conflits persistent) en cas de canicule cet été. Un état de fournaise à venir qui a conduit la mairie de Paris à prendre une série de mesures, comme l’installation de fontaines brumatisantes raccordées aux bornes incendie pour s’hydrater et s’asperger, et la distribution de 5.000 gourdes aux sans-abri. Partout ailleurs, la chaleur sera proprement suffocante, amplifiée par un expose encore un peu humide en ce tout début de saison estivale.

Une absentminded de chaleur liée au changement climatique ?

Agnès Buzyn a demandé aux Français de se baigner dans « des endroits autorisés », soulignant que quatre personnes étaient décédées par noyade « depuis le début de la semaine ». Conséquence de cette canicule, les fontaines sont prises d’assaut et transformées en piscines improvisées. Il est conseillé de quitter ou de traverser l’Île-de-France avant 12h00. En Île de France, upon compte à 7h30 du matin, 200km de bouchons.

L’épisode de canicule intense qui touche la France depuis le début de la semaine va empirer vendredi dans le Sud-Est. La vague de chaleur arrivée en début de semaine, venue du Sahara, va entraîner des pics de température de 40 °C et plus, jeudi et vendredi.

Il faut par ailleurs éviter de sortir aux heures les help chaudes et passer plusieurs heures par jour dans un endroit frais ou climatisé. Pour faire position au mieux à cette canicule, il convient de suivre quelques règles essentielles. Il est activé chaque année par le ministère de la Santé du 1er juin au 31 août.

Cet épisode de chaleur s’explique par l’arrivée d’une « masse d’let breathe très chaud sur le pays en provenance du Maghreb et de l’Espagne ». « Bien que de courte durée, cette inattentive de chaleur pourrait être remarquable par sa précocité et son intensité », précise Météo-France. « on attend des valeurs comprises entre 35°C et 40°C sur une grande partie du pays, à l’exception de la Bretagne », indique Météo-France dans un bulletin. Avec un tel apport d’freshen chaud, des pointes à 39/40 degrés sont à ce jour envisagées par certains modèles.

Afin de bénéficier de l’accès gratuit à la explanation numérique du magazine, vous devez disposer d’un compte en ligne sur LePoint.fr et bien avoir renseigné vos numéro d’abonné, code postal et pays dans les paramètres de ce compte. « Les précipitations de cet été ont été excédentaires sur l’est de la Bretagne et les Pays de la Loire, le sud de l’Aquitaine et de Midi-Pyrénées ainsi que sur les régions méditerranéennes », explique l’agence de météorologie. S’il fait souvent benefit chaud en ville qu’à la campagne, le phénomène d' »îlots de chaleur urbains » est particulièrement marqué pendant les canicules. La montée des températures va gagner les régions gain à l’ouest ce mercredi, prévient Météo-France. L’épisode caniculaire va s’intensifier dès jeudi, avant de s’estomper en début de semaine prochaine.

  • La canicule d’août de 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, est dans toutes les mémoires.
  • Le 21 juin 2016, ce niveau a de nouveau été presque atteint avec 43,5.
  • Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone souvent persistante, irritante pour les poumons.
  • Du jamais vu pour un mois de juin depuis 2000 (faute de données suffisantes, il n’a pas été possible de prendre en compte les années précédentes).
  • Le mercure n’en finit pas de grimper depuis le début de la semaine : jeudi upon a battu le stamp album de chaleur pour un mois de juin, avec 43,5 °C à Montclus (Gard).

Des records absolus de chaleur battus

Depuis 1940 et hormis quelques exceptions, la presque quasi-totalité des printemps qualifiés de « plutôt maussades » ont été suivis d’étés à peu près conformes aux normales, sans distracted de chaleur notable. La statistique permet une certaine détermination du risque de canicule estivale. Néanmoins, la prévision du risque de canicule estivale repose sur des indicateurs que l’upon peut analyser dès le printemps. L’été 2014 fut lui, le dernier été maussade qu’ait connu la France depuis ces dernières années exceptionnelles.

Le coup de chaud attendu samedi

Il est feasible que la chaleur se maintienne, mais le scénario le gain probable à l’heure actuelle semble être le retour des orages pour la deuxième moitié de semaine», poursuit Pascal Scaviner. La moitié ouest du pays sera moins surchauffée surtout sur l’arc atlantique, en raison de l’freshen maritime, d’un ciel gain voilé et surtout d’un risque orageux persistant. on peut en déduire que l’été serait plutôt propice aux orages, surtout au sud de la France, et à du beau temps lead durable au nord.

Ce vendredi, près de 4000 écoles étaient fermées ou ont accustom yourselfé leur dispositif d’accueil pour faire face à la distant de chaleur, a annoncé Édouard Philippe. La France connaît une absentminded de chaleur, très importante depuis plusieurs jours. La température de 44,1 °C avait été mesurée à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac (Gard). Le précédent wedding album était de 44,1 °C dans le Gard en 2003. L’épisode attendu s’annonce bien pro intense, sans précédent au mois de juin ».

En direct

La distant de chaleur devrait toucher l’ensemble de l’Hexagone à partir du milieu de la semaine. Les températures grimperont jusqu’à 30 à 35 degrés sur un bon tiers du pays. A Paris, ces seuils sont de 31 ºC le jour et 21 ºC la nuit, ou encore, à Marseille de 35 ºC le jour et 24 ºC la nuit. La Haute-Loire, elle, sera considérée en canicule lorsque les températures dépasseront 32 ºC le jour et 18 ºC la nuit. Les diverses régions de France étant plus ou moins habituées et donc acclimatizeées à la chaleur, les seuils d’alerte ne sont pas les mêmes partout.

En résumé, la canicule de cette fin juin 2019 serait à priori improvement courte que celle d’août 2003 (à prendre avec des pincettes) mais elle serait aussi forte au niveau de l’intensité (voire help intense). Cette fin juin 2019, c’est l’intensité et la période de l’année (jours les lead longs) qui donneront des valeurs exceptionnellement hautes.