Canicule : vers un wedding album de 45 °C dans le sud de la France

Les prévisions saisonnières : de quoi s’agit-il ?

Il s’agit de l’Hérault, du Gard, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône. Les Marseillais « sont très surpris, ils ont l’impression de tomber du placard », alors que la circulation différenciée n’a été annoncée que la veille, constate Rémy Bissonnier, capitaine canicule france de police présent sur les lieux du contrôle, pour qui « le jour J environnemental à Marseille, c’est aujourd’hui ». Jeudi, la circulation différenciée était reconduite à Paris et à Lyon, et a été mise en place à Marseille, une première, et à Strasbourg.

Après un week-end déjà chaud, lundi les températures ont grimpé pour atteindre 35 °C à 40 °C, puis la chaleur s’est intensifiée mercredi et jeudi avec un pic de chaleur atteint jeudi puis vendredi. Elle contient un let breathe très chaud qui atteindra localement près de 30°C à 1 500 mètres d’altitude au-dessus de la France, c’est environ 3°C de benefit que lors de la canicule d’août 2003 !.

Une distracted de chaleur liée au changement climatique ?

« Battre ce LP aussi tôt dans l’année serait exceptionnel », note la prévisionniste Christelle Robert. Par ailleurs, 76 autres départements sont toujours en attentiveness orange avec l’entrée de l’Orne ( et des Pyrénées-Orientales ( . Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat avec le CFPJ pour le journal d’application de la promotion 48.

La différence entre un simple coup de chaud, une distracted de chaleur et une canicule se détermine en fonction de la durée. MÉTÉO – De lundi à jeudi, les températures vont remonter en flèche sur une grande partie du pays, dépassant potentiellement les 40°C localement. La canicule s’installe cette semaine sur les trois quarts de la France. De 2015 à 2018, les vagues de chaleur et les canicules se sont donc répétées sur la France de juin à août, ce qui ne s’était pro vraiment reproduit depuis 2006.

Nous allons voir maintenant que les prévisions de chaleur et d’humidité pour la fin du mois de juin 2019 sont assez étonnantes. Un humidex de 40 avec, par exemple, une température de 30 degrés signifie q,ue ,la sensation de chaleur dans l’freshen humide à 30 degrés serait improvement ou moins la même que dans de l’expose sec à 40 degrés. Météo France s’attend ensuite à une élévation des températures pour atteindre de 35°C à 40°C sur une grande partie de la France. Un flux de sud s’installe entre les deux systèmes et fait remonter une masse d’air très chaud sur le pays en provenance du Maghreb et de l’Espagne ». Il s’agit d’un épisode sans précédent par son intensité et sa précocité, et ce depuis 1947 et l’établissement de relevés détaillés, souligne Météo-France.

Cet épisode de chaleur s’explique par l’arrivée d’une « masse d’let breathe très chaud sur le pays en provenance du Maghreb et de l’Espagne ». « Bien que de courte durée, cette distracted de chaleur pourrait être remarquable par sa précocité et son intensité », précise Météo-France. « on attend des valeurs comprises entre 35°C et 40°C sur une grande partie du pays, à l’exception de la Bretagne », indique Météo-France dans un bulletin. Avec un tel apport d’expose chaud, des pointes à 39/40 degrés sont à ce jour envisagées par certains modèles.

Depuis la grande canicule de 2003 qui a be adjacent toé toute l’Europe et qui aurait causé le décès de près de 15 000 personnes sur le seul territoire français, les pouvoirs publics ont repris le dossier en main afin d’être mieux préparés à ce genre d’événement météorologique. Le scrap book de Carpentras pourrait être battu dans la journée dans d’autres communes. 44,1 °C avaient alors été mesurés à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac (Gard). Avec le réchauffement climatique, les scientifiques anticipent des vagues de chaleur deux à trois fois help nombreuses d’ici au milieu du siècle.

  • La canicule d’août de 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, est dans toutes les mémoires.
  • Le 21 juin 2016, ce niveau a de nouveau été presque atteint avec 43,5.
  • Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone souvent persistante, irritante pour les poumons.
  • Du jamais vu pour un mois de juin depuis 2000 (faute de données suffisantes, il n’a pas été feasible de prendre en compte les années précédentes).
  • Le mercure n’en finit pas de grimper depuis le début de la semaine : jeudi on a battu le LP de chaleur pour un mois de juin, avec 43,5 °C à Montclus (Gard).

Des archives absolus de chaleur battus

Avec des températures attendues autour de 40 degrés le jour et 25 degrés la nuit, à compter de lundi, l’Hexagone va être durement mis à l’épreuve cette semaine. Trois épisodes de canicule entre le 29 juin et le 9 août 2015 entraînent 3.300 décès supplémentaires par rapport à un été usual (chiffre de InVs aujourd’hui Santé Publique France). La chaleur aurait entraîné une surmortalité de benefit de 2 000 décès en France, selon Météo-France/Inserm.

Le coup de chaud attendu samedi

Si upon ne mets pas la clim dans les ambulances lors du transport de passagers, c’est qu’il y a une bonne raison, pas parce que qu’upon veut faire « écolo ». Il est normal qu’il fasse pro chaud dans une ville dont la population est gain importante car il y a forcément pro d’immeubles, plus d’infrastructures, moins de végétation. Y a des abrutis qui vont mettre ça sur le dos du réchauffement climatique.  Alors je ne nie pas qu’il y  ait un réchauffement climatique, mais cette distracted de chaleur n’a rien a voir avec ça.

Il faisait 21°C au lever du jour, puis 27°C sont prévus dans la matinée pour atteindre un maximum de 33°C dans l’après-midi. Cette alerte est pour le moment maintenue jusqu’à samedi 29 juin 2019 à 6h. Enfin le niveau 4 (rouge), le pro élevé, détermine « la mobilisation maximale ». Il y fera beau et chaud, un temps parfait pour profiter du littoral breton week-end. Les températures remontent ce week-end, mais rien à voir avec les 38-40°C qui touchent le reste de la France.

En direct

À Marseille, la vigilance canicule n’est déclenchée que lorsque les températures dépassent 24°C la nuit et 35°C le jour pendant 3 jours consécutifs. Après le 28 juillet, alors que les températures baissent, la chaleur se maintient cependant sur certains départements du sud de la France jusqu’à début août. Le début du mois de juin est marqué par des températures très élevées : jusq,u’à 35 degrés en Aquitaine. Entre le 23 juin et le 7 juillet, la absentminded de chaleur s’intensifie et les températures grimpent jusqu’à 35 degrés sur tout le nord et le nord-ouest. Durant les premiers jours du mois de juin, une terrible sécheresse touche la moitié nord du pays.

L’auteur semble oublier la canicule de juin 2017 (du 18 au 22 inclus, si mes souvenirs sont bons). Pour les locaux des zones tropicales, c’est aussi le cas pour beaucoup de personnes d’un âge avancé (et d’autres publics fragiles).