» Vers une canicule remarquable en France. Par Johan Lorck

Les prévisions saisonnières : de quoi s’agit-il ?

Le collection absolu de chaleur en France a été battu, avec 44,3 °C relevés à 13h48 à Carpentras (Vaucluse). Ce jour-là, une température de  44,1 °C aspire canicule avait été mesurée  à Saint-Christol-lès-Alès et à Conqueyrac (Gard). Le folder absolu de chaleur en France métropolitaine vient d’être battu.

En 2017, le thermomètre avait déjà atteint 38°C à Toulouse et 37°C à Paris. Les très fortes chaleurs – voire les canicules – ne sont pas rares en juin. Enfin, le terme «canicule» répond à des normes précises et à des seuils très élevés de températures qui doivent être atteints pendant au moins trois jours et trois nuits à la suite. Entre un et trois jours, upon parle plutôt de pic de chaleur. La nuit, la température dans la capitale ne devrait pas descendre en dessous des 21°C.

Une distant de chaleur liée au changement climatique ?

« Battre ce photograph album aussi tôt dans l’année serait exceptionnel », note la prévisionniste Christelle Robert. Par ailleurs, 76 autres départements sont toujours en preparedness ocher avec l’entrée de l’Orne ( et des Pyrénées-Orientales ( . Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat avec le CFPJ pour le journal d’application de la publicity 48.

C’est amusant, parce que John Chris,ty, que vous citez, dans un témoignage sous serment au cours d’un procès en 2007, a déclaré qu’il était d’succession avec l’évaluation du GIEC selon laquelle, à la lumière de nouvelles preuves et compte tenu des incertitudes qui subsistent, la majeure partie du réchauffement observé au cours des cinquante dernières années est probablement attribuable à l’increase des concentrations de gaz à effet de serre. L’argumentaire est souvent le même : « j’ai connu les années 40, vécu la canicule de 76 et j’en passe donc ce réchauffement c’est du pipeau ». Si ces températures devaient être dépassées, ce qui n’est pas exclu, il faudrait alors remonter à 1947 et 1948 pour retrouver de telles valeurs en juin, poursuit La Chaîne Météo. D’un à cinq jours, le terme «distracted de chaleur» est utilisé.

Ce n’est pas seulement un « risque » de canicule, c »est une canicule qui s’annonce, il y aura forcément des décès, et ce n’est pas drôle de plaisanter sur le sujet. 2 / la température moyenne à la surface de la Terre tend à augmenter depuis la Révolution industrielle.

A Paris Montsouris, l’humidex le help élevé recensé remonte à la canicule de 2003, avec un Humidex de 43,8. Il faut dire que la température n’est pas le seul paramètre à surveiller par temps de canicule. Mais ces dernières années, la France a connu des épisodes de fortes chaleurs en juin ( et fin août ( . A Paris, la préfecture a déclenché dimanche le niveau 3 (sur du aspire canicule.

Afin de bénéficier de l’accès gratuit à la tab numérique du magazine, vous devez disposer d’un compte en ligne sur LePoint.fr et bien avoir renseigné vos numéro d’abonné, code postal et pays dans les paramètres de ce compte. « Les précipitations de cet été ont été excédentaires sur l’est de la Bretagne et les Pays de la Loire, le sud de l’Aquitaine et de Midi-Pyrénées ainsi que sur les régions méditerranéennes », explique l’agence de météorologie. S’il fait souvent improvement chaud en ville qu’à la campagne, le phénomène d' »îlots de chaleur urbains » est particulièrement marqué pendant les canicules. La montée des températures va gagner les régions benefit à l’ouest ce mercredi, prévient Météo-France. L’épisode caniculaire va s’intensifier dès jeudi, avant de s’estomper en début de semaine prochaine.

  • La canicule d’août de 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, est dans toutes les mémoires.
  • Le 21 juin 2016, ce niveau a de nouveau été presque atteint avec 43,5.
  • Sur une large partie du pays, cette canicule s’accompagne d’une pollution à l’ozone souvent persistante, irritante pour les poumons.
  • Du jamais vu pour un mois de juin depuis 2000 (faute de données suffisantes, il n’a pas été doable de prendre en compte les années précédentes).
  • Le mercure n’en finit pas de grimper depuis le début de la semaine : jeudi on a battu le stamp album de chaleur pour un mois de juin, avec 43,5 °C à Montclus (Gard).

Des chronicles absolus de chaleur battus

En effet, selon les estimations saisonnières de juin-juillet-août, une majorité de l’Europe « devrait connaitre des températures improvement chaudes que la normale », relate le service officiel de la météorologie et de la climatologique en France. « Le temps qu’il fait en juin le trois, sera le temps de tout le mois », un dicton plutôt en taking over avec les dernières prévisions météorologiques.

Le coup de chaud attendu samedi

Grâce au retour des pluies, l’humidité des sols est redevenue conforme à la saison sur la quasi-totalité de la France, ce qui pourra freiner la hausse des températures. En conclusion, les statistiques et la configuration du printemps laissent à penser que le risque de canicule pour cet été est nettement moins probant que ces dernières années.

Ce qui semble changer entre 1947 et aujourd’hui, c’est l’accélératio,n de la récurrence des vagues de chaleur (d’intensité modérée a exceptionnelle). Sur la période 1951-2000, cela se traduit par une diminution du nombre de jours de gel en hiver (de l’ordre de 3 à 4 jours tous les 10 ans à Toulouse et de 4 à 5 jours à Nancy), et par une augmentation du nombre de jours où la température dépasse 25 °C en été (further explanation d,e 4 jours tous les 10 ans à Paris et de benefit de 5 jours à Toulouse) ». Comme l’écrit MétéoFrance : « Si au cours du XXe siècle, la température moyenne a enhanceé en France de 0,1 °C par décennie, cette tendance s’est récemment accélérée. Autant la la 1ère forme me parait sufficient, même si elle peine à rendre compte des mesures, autant la seconde conduit ses partisans à nier la réalité, en particulier à se saisir du moindre CD de température passé pour le brandir comme un contre-exemple qui mettrait à bas le réchauffement tout entier.

En direct

A 15h ce jeudi, des « températures supérieures à 35 degrés au sud d’une ligne Saint-Nazaire Saint Dizier » ont été relevées. Le précédent wedding album de température maximale remonte au 12 août 2003 avec 44,1°C et avait été enregistré à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac, dans le Gard.

C’est à Nîmes que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a fait sa première visite de la journée, au CHU, où le middle d’appels répondait à de nombreuses personnes inquiètes de «douleurs dans la poitrine» et de «problèmes respiratoires» de parents âgés. Cette concern peut rappeler l’année 2018, qui avait connu le deuxième été le gain chaud jamais enregistré (causant environ 1 500 décès prématurés) et au cours duquel la sécheresse avait touché trois quarts des départements français et s’était prolongée en automne, impactant le rendement de tous les secteurs de l’activité agricole. Ce type de valgue de chaleur précoce et de help en pro fréquente, s’explique sans doute par le réchauffement climatique actuel alors que nos activités émettent toujours pro de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Voir nos cartes de pollution de l’air sur la France et l’Europe. Les grandes agglomérations, surpeuplées et bien trop minéralisées sont en outre do somethingées par l’Îlot de chaleur urbain qui empêche les températures nocturnes de baisser et accentue considérablement l’inconfort et le risque sanitaire.