Rupture conventionnelle CDI : dites adieu à votre emploi !

Changer de job : comment quitter son CDI ?

Après avoir fait preuve de courage et de persévérance, vous avez décidé de quitter votre emploi actuel. Les conditions sont devenues intenables et vous souhaitez enfin vivre votre passion en travaillant à votre compte. Cependant, il vous reste un dernier obstacle à surmonter : quitter votre CDI.

 

Qu’est-ce qu’une rupture conventionnelle ?

Une rupture conventionnelle est un dispositif qui permet à l’employeur et au salarié de trouver un accord pour mettre fin au contrat de travail à durée indéterminée en cours. La procédure nécessite un entretien entre les deux parties et garantit la liberté du consentement. En cas de rupture conventionnelle, le salarié a droit à une indemnité spécifique qui ne peut être inférieure au montant légal de l’indemnité de licenciement. De plus, cette démarche permet au salarié de bénéficier de l’assurance chômage. Il est important de souligner que la rupture conventionnelle ne peut être imposée par l’une des parties.

 

Quelles sont les indemnités en cas de rupture conventionnelle ?

L’employeur est tenu de verser une indemnité spécifique de rupture conventionnelle à son employé, qui ne peut être inférieure au montant légal de l’indemnité de licenciement. Il doit également payer les heures supplémentaires en cours et la totalité des congés payés, conformément aux conventions collectives en vigueur.

Il est important de noter que les assistantes maternelles ne sont pas éligibles à la rupture conventionnelle, même si leur convention collective le prévoit.

 

Rupture conventionnelle ou licenciement ?

Il est légitime de se poser la question de savoir s’il vaut mieux opter pour une rupture conventionnelle ou un licenciement économique. Dans le cas d’un licenciement économique, le salarié bénéficie de certains avantages :

  • il peut prétendre au contrat de sécurisation professionnelle (CSP) ;
  • il a le droit d’être reclassé ;
  • il est prioritaire en cas de réembauche.

 

Quels sont les pièges à éviter lors d’une rupture conventionnelle ?

Si vous avez informé votre employeur de votre intention de quitter votre poste et qu’il est d’accord pour négocier une rupture conventionnelle, c’est déjà une avancée positive. Cependant, il est important d’être conciliant et de ne pas mettre en difficulté l’entreprise sur le plan économique. Préparez soigneusement votre entretien en regroupant tous les documents nécessaires et en vous faisant éventuellement accompagner par un syndicat. Il est également essentiel de partir en bons termes avec votre employeur, car cela peut avoir un impact sur votre réputation et vos futures opportunités professionnelles.

Partagez votre avis